Posons le cadre

 

Je pense au handicap neuromusculaire qui est venu m’envahir, les premières années, tant que je ne l’ai pas accepté, il m’a réellement handicapé et gâché ma vie. Après quand j’ai pu en trouver les limites, « faire avec » finalement il n’est qu’une partie de l’expression de mon corps mais j’ai encore des tas de possibilités et me trouve au moins aussi actif, sinon plus, que beaucoup.

L’un des principes essentiels de la Franc-Maçonnerie libérale peut s’énoncer ainsi : « Un Maçon libre dans une Loge libre. ». Voilà ce qu’en dit un maçon :

La Liberté à toujours un corollaire, le Devoir. S’estimer libre ne veut pas dire « la chienlit » comme disait le général de Gaulle. Le Devoir dans la Liberté est un long chemin d’apprentissage de la Tolérance, de l’écoute et du gai-savoir. Gai-savoir préconisé par Rabelais, car il n’y a aucune raison d’imposer ses connaissances mais il y a urgence de s’ouvrir, de partager et d’écouter.

Dans la liberté maçonnique, il y a au début du chemin initiatique, (mot souvent galvaudé, qui veut dire simplement: Commencement) un devoir de silence. Apprendre à écouter, retenir l’impulsion d’intervenir, laisser parler jusqu’au bout celui qui s’exprime, c’est le devoir de l’apprenti-maçon. C’est dans cette contrainte qu’il découvre petit à petit sa liberté. Liberté du temps de réflexion; liberté de développer son opinion sans avoir à l’exprimer instantanément; liberté de mûrir. Ce silence, qui fait si peur aujourd’hui dans notre société de communication où tout est dit dans la seconde, où l’on croule sous l’information vedette, ce silence est un bienfait, une possibilité de se rencontrer soi-même.

Un maçon libre dans une loge libre… cet aphorisme est à l’image de chaque frère qui le devient de sa propre volonté, dans le respect et l’écoute d’autres idées, la rencontre d’autres cultures. Une loge libre.. car si les loges se sont fédérées c’est avant tout pour garantir cette liberté si chère à nos esprits, pour éviter que certains tentent d’accaparer un pouvoir exotérique et jouent les gourous.

LIRE L’ARTICLE INTÉGRAL DONT SONT TIRÉS CES EXTRAITS SUR GADLU.INFO


Rejoignez Charley sur Facebook !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.